ACTUEL

Croissance à l’étranger, recul en Suisse

L'exportation est en plein essor.

Grâce à la force de ses exportations, l’industrie chocolatière suisse tire un bilan annuel positif. Somme toute, le chiffre d’affaires de la branche a progressé d’un pour cent en 2018. En Suisse toutefois, la position du chocolat suisse s’émousse.  

 

Exportations en hausse

Les exportations sont réjouissantes. En progression en 2018, elles représentent désormais 72,5 pour cent de la production totale. Les fabricants de chocolat ont exporté 138'153 tonnes de chocolat suisse (+ 8,0 pour cent) en tout, réalisant un chiffres d’affaires de 991 mio. de francs (+ 6,0 pour cent). Le chocolat suisse a été particulièrement apprécié dans les pays européens voisins, tout comme en Australie, au Brésil, en Chine, au Japon ou encore en Russie. 

Le chocolat suisse est très populaire à l'étranger.
Le chocolat suisse est très populaire à l'étranger.

Recul de la consommation par habitant en Suisse  

Pour une nouvelle année consécutive, 2018 a été marquée par un recul, face à l’an précédent, de la consommation de chocolat suisse par les Helvètes. Durant ce même laps de temps, la part des chocolats d’importation a atteint 41 pour cent. Tous produits considérés, la consommation moyenne par habitant a diminué de 200 grammes, ce qui peut s’expliquer ainsi : d’une part, l’été 2018, aux fortes chaleurs, n’a pas été l’ami du chocolat. D’autre part, les affaires de Noël ont pris du temps à décoller. Ce nonobstant, les Suissesses et les Suisses ont consommé en moyenne 10,3 kilogrammes de chocolat par personne en 2018… En comparaison internationale, cela demeure un score très élevé. 

L'été chaud a pesé sur le chiffre d'affaires en Suisse.
L'été chaud a pesé sur le chiffre d'affaires en Suisse.