EN BREF

Le chocolat – une source de vitamine D jusque-là insoupçonnée

Une étude récente prouve : le cacao contient beaucoup de vitamine D.
Une étude récente prouve : le cacao contient beaucoup de vitamine D.

Environ 60 pour cent des Suissesse et des Suisses souffrent durant les mois d’hiver, soit de novembre à avril,d’un manque de vitamine D. Le résultat d’une équipe de chercheurs allemands en est d’autant plus réjouissant. En effet, il apporte la preuve que le cacao recèle une certaine quantité de vitamine D.

Au sens strict du terme, la vitamine D n’est pas une vitamine, mais l’élément prodromique d’une hormone. Présent dans notre corps sous forme D2 ou D3, la vitamine D est importante pour l’ostéogénèse et la odontogénèse et joue un rôle anti-inflammatoire. La vitamine D est essentiellement produite par la peau à la lumière du soleil.Nous pouvons toutefois en absorber une petite partie via les aliments. Alors que le D3 n’est présent que dans les produits d’origine animale tels que les œufs de poule ou le poisson gras, on trouve le D2 dans les champignons – et le chocolat ! Ceci est prouvé par une étude récemment publiée par une équipe de recherche de l’Université Martin Luther de Halle-Wittenberg et de l’Institut Max Rubner. 

La vitamine D se trouve dans le cacao

Après avoir enregistré les teneurs du cacao et d’aliments cacaotés en vitamine D, l’équipe de chercheurs qui entourent la nutritionniste Gabriele Stangl a été surprise du résultat : les produits contenaient des quantités notables de cet important nutriment. La teneur en vitamine D varie toutefois fortement d’une denrée à l’autre. Le chocolat noir présente la teneur la plus élevée en vitamine D2. Par contre, le chocolat blanc n’en contient guère. « Ce qui n’est pas étonnant, car la teneur du chocolat blanc en cacao est nettement plus faible. Et cela renforce notre hypothèse que le cacao est la source de vitamine D2 », déclare Gabriele Stangl. 

Mais comment la vitamine D se retrouve-t-elle dans le cacao ? 

Les fèves de cacao contiennent une quantité considérable d’ergostérol, un précurseur de la vitamine D. Après fermentation, les fèves de cacao sont séchées. Pour ce faire, on les expose au soleil sur des nattes durant une à deux semaines. La lumière solaire transforme l’ergostérol en vitamine D2. 100 grammes contiennent env. cinq microgrammes de vitamine D2. L’Office fédéral de la santé (OFSP) recommande pour les adultes un apport quotidien compris entre 15 et 20 microgrammes de vitamine D. Mais les chercheuses et chercheurs dissuadent de vouloir pallier à un éventuel manque de vitamine D exclusivement au moyen du chocolat. En effet, nous pouvons produire de la vitamine D en quantité suffisante uniquement grâce à l’exposition au soleil. Pourtant, les produits à faible teneur en sucre et en graisse, mais à haute concentration en cacao sont non seulement sains, mais contribuent aussi à un bilan positif en vitamine D.